Quels sont les critères de choix de sa poêle à frire ?

La poêle est un ustensile de cuisine qui est très important dans chaque ménage. En réalité, en faire le choix d’un performant et qui garantit la santé est une tâche beaucoup plus compliquée qu’il n’en donne l’air. Quels sont alors les critères de choix de sa poêle à frire ?

Choix en fonction du nombre de personnes dans le foyer 

Le diamètre de la poêle pour laquelle vous devez opter a une importance pour deux grandes raisons. La première raison concerne la taille des plaques de cuisson. En effet, il est vrai qu’on n'y pense pas toujours, mais il est recommandé que votre poêle soit adaptée à la taille de vos plaques de cuisson. De ce fait, vous serez sûr d’avoir une cuisson bien homogène. 

Le deuxième point se rapporte au nombre de bouches à nourrir. Assurément, cela déterminera également le diamètre que votre poêle devra avoir. Par exemple, pour 1 ou 2 personnes, il faudrait une poêle de 20 cm de diamètre ; pour 2 ou 3 personnes, une poêle dont le diamètre est comprise entre 24 et 26 cm ; pour 3 ou 4 personnes, une poêle de 26-28 cm de diamètre, cliquez pour en savoir plus.

Choix en fonction du matériau de base et le revêtement 

Les poêles les moins chères et les plus anciennes sont celles en aluminium. L’aluminium combine en effet légèreté, conductivité et une réactivité élevées quand il se trouve à une chaleur uniforme. C’est un métal qui convient à une utilisation quotidienne de la poêle. Lorsqu’il est soumis à une oxydation de surface, il est plus résistant. 

On retrouve pareillement de l’acier inoxydable sur de nombreuses poêles. Ce dernier, robuste, est idéal pour saisir, dorer ou griller des aliments. Cependant, étant un mauvais conducteur de chaleur, il est généralement combiné à d’autres métaux comme l’aluminium. 

Dans la plupart des cas, l’aluminium et l’inox sont recouverts d’un revêtement antiadhérent permettant de préserver l’utilisateur d’éventuelles migrations de métaux dans les aliments. Cet antiadhérant a également permis d’utiliser moins de matières grasses et facilite le nettoyage. L’omniprésent téflon fut longtemps le seul antiadhérent.